-->

Hôpital de Vichy : Quand le scanner se fait attendre… et que la finance passe avant la santé !

C'est désormais officiel, l'Agence Régionale de Santé (ARS) a refusé l'installation d'un second scanner

à l'hôpital de Vichy. Et pourtant, le dossier était solide. En 5 ans, l'utilisation de l'unique appareil du CHV a été multipliée par 3. Il est désormais en surcharge d'utilisation de près de 25% avec tous les risques de panne et d'usure prématurée que cela suppose. Il s'agissait par cette demande de mieux répartir la charge, de réduire les délais d'attente, de permettre des examens urgents dans de meilleures conditions et enfin, d'assurer la permanence de soins en cas de panne.

Qu'en serait-il justement dans ce cas ? Faudrait-il aller vers la clinique privée de la ville ? Le problème est que d'une part, elle serait dans l'incapacité de gérer le flux venant de l'hôpital et que d'autre part, contrairement au service public qui impose une permanence des soins, l'appareil ne fonctionnerait pas 24 heures sur 24. Ainsi, en cas d'urgence à 2 heures du matin, soit il faudrait attendre plusieurs heures, soit il faudrait être transporté dans un autre établissement public plus lointain avec toutes les conséquences que cela pourrait engendrer...

Puisque en fin de compte pour l'ARS c'est une histoire de gros sous, on peut légitimement se poser la question de savoir si cette décision représente vraiment une économie ? En effet, sauf à vouloir réduire drastiquement l'accès aux soins de nos concitoyens, vaut-il mieux investir sur un scanner aujourd'hui que sur deux dans un proche avenir, le premier ayant été usé jusqu'à la corde ?

Cette décision est d'autant plus incompréhensible que tout est prêt pour recevoir ce second équipement. Les locaux sont disponibles et les aménagements nécessaires ont été réalisés.

La raison évoquée par l'ARS est que cette demande ne s'inscrit pas pour le moment dans le projet médical partagé du groupement hospitalier de territoire (GHT) Allier-Puy de Dôme et que l'offre sur ce type de matériel est suffisante en Auvergne.

Dans le précédent numéro de Bonne Santé, nous dénoncions la loi de Marisol Touraine, prétendument appelée de "loi de modernisation de la santé" avec la création des GHT et ses effets potentiellement dévastateurs pour l'Hôpital Public, ses personnels et ses usagers. Nous ne pensions pas en avoir une démonstration aussi rapidement !

Finalement, ce qui est dramatique dans cette histoire, c'est que c'est notre santé qui est en jeu. Pouvons-nous rester muets et indifférents devant ce qui se passe ? Ce n'est pas notre avis. Il faut que les usagers de l'hôpital public de Vichy se fassent entendre pour défendre leur droit à être soignés dans les meilleures conditions.

C'est pourquoi nous vous appelons à signer et à faire signer autour de vous, l'appel lancé par votre Mutuelle pour l'obtention immédiate d'un second scanner à l'hôpital de Vichy.

Nous le transmettrons d'une part à la direction de l'hôpital de Vichy, à la Direction Générale de l'Offre de Soins, à l'Agence Régionale de Santé Rhône Alpes Auvergne avec copie à la déléguée territoriale de l'ARS à Moulins à qui nous demanderons des rendez-vous.

 

APPEL

avec Mutuale, la Mutuelle Familiale:

Pour un meilleur accès aux soins, pour défendre ma santé, je demande à l'ARS l'installation dans les plus brefs délais d'un second scanner au Centre Hospitalier de Vichy.

 

Nom : Prénom :
Adresse :   CP et Ville :
Téléphone :  Courriel :

                                                                                                   

Siège mutuale

  • 6 rue Galilée - 41260 LA CHAUSSEE SAINT VICTOR
  • Tél : 02 54 56 41 41
  • Email : contact@mutuale.fr
Top
Nous utilisons les cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l'opération essentielle de ce site ont déjà été fixés. More details…